Castration rituelle

Publié le par Betty Boob


Pêché dans Je rêve un enfant. L'expérience intérieure de la maternité, Monique Bydlowski, Eds Odile Jacob 2000, p.113.

Le déroulement de la mise au monde d'un enfant est en effet très suggestif. Au cours de la phase expulsive de l'accouchement, la tête du nouveau-né à venir se porte en avant. Elle distend lentement le périnée maternel, scultant pour quelques minutes un phallus érigé entre les jambes de l'accouchée. Le moment est particulièrement chargé d'intensité et d'émotion pour ceux qui regardent. Souvent, l'épisiotomie abrège cet instant et cette représentation. Elle remet les choses à leur place. La tête de l'enfant apparaît au plus vite, c'est bien un  visage humain qui éclôt et non un sexe féminin doté d'un phallus qui se donne à voir !

Vous avez eu besoin de relire trois fois ? Nous aussi ! Pour un peu on deviendrait soupconneux ... Plus de 90% d'épisiotomies sur les femmes accouchant pour la première fois dans les années 90 en Argentine, Chili, Brésil, Uruguay, et un bon paquet de maternités françaises. Ciel, serait-ce donc une mutilation rituelle ? Pire, une castration même ? Allons allons, ils sont complètement tordus ces psys.

Commenter cet article

Ste. 21/10/2008 17:10

Moi aussi, je suis "psy", et pourtant, j'ai honte de bêtises pareilles venant de ma profession ! Et en plus d'une femme ! Je pense que rien ne justifie un acte provoquant des souffrances inutiles, et surtout pas des pseudo explications de ce genre !

Mathilde Pommier 21/05/2008 14:29

Oui, Monique Bydlowski est neuropsychiatre d'orientation et de pratique psychanalytique (freudienne). Elle est ou a été directeur de recherche à l'INSERM, et a exercé longtemps "sur le terrain" dans une grande maternité parisienne. Dans les choses intelligentes ;-) on lui doit la notion de "transparence psychique" des femmes enceintes, concept nettement plus constructif que la régression infantile ... Mais sur l'épisiotomie elle débloque un peu ... à moins qu'elle n'ait raison ...

dd45 18/05/2008 16:35

Qui est Monique Bydlowski ??? Une psychanalyste??? ...car c'est vrai que les adeptes de Freud ramènent tout à la sexualité... avec eux, on hésiterait presque à acheter des courgettes au marché de peur qu'ils pensent qu'on va faire des cochonneries avec !

ppm 12/05/2008 10:19

C'est compris dans le forfait, alors c'est encore pire que je ne pensais !!!Je suis 100% d'accord avec la pression sociale qu'il y a à faire pareil, et pas que dans ce domaine (je pense à la vaccination, à l'éducation etc.).

Yael 09/05/2008 23:59

C'est "marrant", cette monstruosité me rappelle beaucoup les justifications psychologiques de l'excision. Le clitoris étant une ébauche de pénis, le couper permet de remettre les choses en place... sous entendu de remettre les femmes à leur place.