Une belle journée de mai

Publié le par Chantal & Betty B.


Secret de 2009

C'est à nouveau cette femme qui "fait la doula sans le savoir" qui nous raconte une belle naissance. Un rayon de soleil dans le cloaque du BooB :-)))



Une amie dont le mari est à l'étranger m'avait demandé d'être présente à son accouchement.

Une belle journée de mai.

Considérée en terme dépassé depuis 3 jours, ayant des contractions depuis quelques heures, et surtout ayant peur des bouchons annoncés sur la région lyonnaise, elle part à la maternité CH de Givors en fin de matinée où je l'y rejoins. La sage-femme la met sous monito 20 mn : 2 contractions et un bébé qui va bien. Elle lui dit que ce n'est pas pour tout de suite et qu'elle sera bien mieux chez elle. La mère insiste pour avoir un touché vaginal (toujours dans la trouille du trafic routier difficile -en effet plus de 15 km et 12 km sur les 2 routes d'accès) pour savoir où elle en est : 2-3 cm. Les contractions, avec la voiture, se sont espacées. La sage-femme propose à la mère d'aller se promener à pied pendant une bonne heure, et elles referont le point après.

En effet, les contractions reprennent et la mère est admise en salle de naissance après un deuxième et dernier toucher vaginal à 6 cm - encore une fois sur demande de la maman. Après avoir bénéficié d'une totale liberté de mouvements, d'un bain, ballon et potence, même pas de pose de voie veineuse, quelques surveillances ambulatoires monitorées de 3-4 mn (sage-femme parfois à quatre pattes à cause de la position de la mère !) et surtout de la présence très discrète de cette sage-femme..., cette femme accouchera avec le réflexe d'éjection spontanée, à quatre pattes, en début de soirée d'un beau bébé de plus de 4kg, sans épisiotomie et sans déchirure. L'expulsion du placenta s'est faite naturellement avec bébé mis au sein. La maman s'est dite en totale confiance et en sécurité.

Quant à la SF, elle a remercié la mère de lui avoir permis d'assister à une si belle naissance !




D'habitude les parents remercient le gynobs ou la sage-femme de les avoir accouché en sauvant la vie de leur bébé, et ne voilà-t-il pas que cette sage-femme remercie la mère de n'avoir pas eu à intervenir ! Mais où vas-t-on ? Réflexe d'éjection spontanée ... Ah ben vla aut'chose, kesako ?! Une hérésie, un truc pour bobo-écolos illuminés. Certains membres du CNGOF vont en faire une jaunisse.

Commenter cet article

Marie 13/05/2011 02:45



Je suis sage-femme. Cet article me touche.


Il m'arrive régulièrement de remercier des parents de m'avoir permis de partager cette naissance avec eux. Lorsque je le dis, c'est extrêmement sincère. Au début, je n'osais pas le formuler quand
je le ressentais. Encore aujourd'hui, alors que je suis à l'aise pour le dire, je vois que les gens sont étonnés lorsque je leur dis ça. J'ai l'impression d'être prise pour une extra-terrestre...
mais ce n'est sûrement la seule raison...


Merci pour votre regard critique et votre vigilance. De "l'intérieur" de ce monde obstétrical, on se sent parfois bien seule pour faire évoluer les choses. Le découragement guette les âmes
bienveillantes... J'essaye de tenir.



aurore 10/02/2010 23:30


Ooooh là là c'est vraiment magnifique!!
si toutes les femmes accouchaient comme ça.....
la maternité de vitrolles (13) est aussi pas mal de ce point de vue m'a-t-on dit.


irina 02/09/2009 10:59

Les conditions post-césa de Givors ont l'air respectueuses, c'est déjà formidable quand on sait le nombre de maternité qui mettent les bébés en couveuse et sépare la famille tout le temps de la salle de réveil.Pour ce que je connais de mon expérience, au CHPL à Saint-Etienne, c'était le même topo avec 2 avantages, le papa au bloc bien sûr, et un bout de couloir utilisé comme salle de réveil spéciale maternité, donc aucun risque d'être privée de son bébé pour un problème de cas difficile en salle de réveil ou d'absence de salle de naissance dispo.Par contre, et là, avantage net à Givors, à Saint-Etienne, tant qu'ils n'enverront pas en retraite le vieux papy boucher-obstétricien, l'accouchement physio ne progressera pas, dommage car il y a des efforts en ce sens, mais trop timides...

Manou 02/09/2009 10:16

Je suis vraiment d'accord avec vous Irina. Ceci dit, dans cette maternité, une fois la césarienne pratiquée, le bébé est vraiement présenté à la mère qui peut le serrer contre elle et après un minimum d'examens au regard de l'état de santé de l'enfant, celui-ci est vite remis à son père pour du peau à peau et on lui fiche la paix.Le plus, lorsque la femme sort de la salle d'opération et qu'elle est mise en salle de réveil, le père et l'enfant peuvent aller la rejoindre (je suppose que c'est quand même quand il n'y a pas d'empêchements dus à d'autres patients allant mal) pour la première tétée...C'est toujours ça de gagner, mais c'est vrai que la présence des pères en bloc serait le nec plus ultra pour ceux qui le souhaitent....

irina 28/08/2009 09:30

Je n'habite pas loin de Givors et le CH a en effet une excellente réputation dans ce monde de supra-médicalisation.Seul regret, ils faudraient qu'ils revoient leurs conditions de césarienne (pas de papa au bloc...).En effet, les mamans du 42/69 qui doivent avoir une césa et veulent avoir le papa avec elles ont le choix entre 3/4 établissements à Lyon (souvent privés) et une clinique à Saint-Etienne, alors quand on fait un bel effort sur la prise en charge des mamans pour les VB, ce serait pas dur de faire le pas pour humaniser les césas ^_-