La césarienne et autres interventions au pays des rennes et des élans

Publié le par Emmanuelle & Betty B.


Pêché sur cyberpresse.ca, Marie-Claude Lortie commente le rapport que vient de publier l'agence de santé du Canada :

" On y apprend que 98% des accouchements ont lieu à l'hôpital ou dans une clinique, que les médecins assistent 85% des accouchements contre 4,3% pour les sages-femmes et 4,7% pour les infirmières praticiennes, que 26% des accouchements sont des césariennes et que dans près de 45% des accouchements qui ne sont pas des césariennes planifiées, le travail est déclenché médicalement (et dans près de 40% des cas, il est accéléré médicalement). L'utilisation de médicaments pour provoquer les contractions est en outre présente dans les deux tiers des cas de césariennes pratiquées parce que l'accouchement normal n'aboutissait pas."

Ajoutons que  la moitié des 26% de césariennes étaient programmées, et que 12% des femmes ayant accouché par voie basse ont eu les forceps ou la ventouse. Au total 44.8+37.3=  82,1 % des accouchements par voie basse étaient déclenchés ou accélérés, soit 61% de toutes les naissances. Ajouté aux césariennes, seules 13% des naissances se sont passées sans césarienne, sans déclenchement, et sans accélération du travail. Comme parmi elles certaines ont quand même dues être assorties d'une épisiotomie, ventouse, ou forceps, on peut sans risque affirmer que moins de 10% des naissances ont lieu sans intervention médicale au Canada.

Est-ce bien raisonnable ?...

Commenter cet article

Stéphanie St-Amant 13/04/2009 20:24

Est-ce vraiment surprenant? Et est-ce si différent "au pays des orignaux, caribous et surtout des chevreuils (j'étais sûre que vous parliez de la Finlande en lisant le titre!)" que dans la plupart des autres pays occidentaux à l'heure actuelle? Il y a belle lurette qu'on sait que les accouchements sans intervention médicale à l'hôpital sont ceux qui ont lieu... sur le pas de la porte des admissions! 

Lyorana 07/04/2009 03:17

Eh non, ce n'est pas raisonnable. Heureusement, une politique sur la périnatalité a été mise en branle le printemps dernier, avec pour objectif de diminuer toutes ces statistiques pas très glorieuses... Certains hôpitaux se distancent déjà de ce type de procédés et proposent des accouchements plus naturels, c'est une bonne nouvelle. De nouvelles maisons de naissance s'ajouteront à celles qui existent déjà dans l'objectif d'assister 10 % des naissances d'ici à 2018 (mouais, on croise les doigts). Je crois que nous sommes sur la bonne voie, même si nous avons en effet un bon bout de chemin à faire...