Des soignants encouragent l'accouchement à domicile non assisté

Publié le par Chantal & Emmanuelle & Betty B.


Secrets du 21e siècle.

Un couple présente son projet de naissance. Arrivée à la phrase : "Je ne veux pas d'épisiotomie", la sage-femme leur dit : "Mais, il ne faut pas avoir peur de ça !". Mais si mais si, et à juste titre !

Un peu plus tard, arrivée à la phrase : "Je ne veux pas de péridurale a priori", la sage-femme rétorque : "Vous n'avez qu'à accoucher chez vous, comme ça vous êtes sûre de ne pas avoir de péri !".

Une autre jeune femme, qui avait eu un discours assez semblable avec son gynobs - bien avant que l'idée des projet de naissance ne commence à germer - s'était entendu dire : "Vous n'avez qu'à accoucher chez vous avant l'arrivée des secours, ce sera le moyen de ne pas avoir de monitoring continu et de perfusion".

Des soignants qui encouragent l'accouchement à domicile, et non assisté en plus !!! Ca frise l'hérésie. Et si ces femmes les prenaient au pied de la lettre, mmh ... A propos, depuis quand n'êtes-vous plus allés jeter un oeil sur le manifeste des Déchainées ?

Commenter cet article

Bernard Bel 17/02/2009 16:16

Le contact est sur :http://cianewiki.naissance.asso.fr/RecitsDeNaissances

lucie 17/02/2009 15:56

Je veux bien envoyer mon récit d'accouchement, il est déjà rédigé, il faut juste que je sache où l'envoyer (je suis pas très douée!)!

Bernard Bel 17/02/2009 11:52

Oui, Lucie, il y a de l'espoir. Il est important de partager ces expériences positives avec des professionnels qui ont une approche respectueuse, car la réalité n'est pas réductible aux statistiques.Je souhaiterais notamment qu'il y ait plus de récits d'accouchements bien vécus en hosto, sur le portail .Alors, à vos plumes !

Lucie 17/02/2009 10:59

J'ai eu moi-même une réflexion de ce genre lors de mon 1er rdv à la maternité avec une gynobs (je préparais un AAD avec ma sf et c'était une visite à 4 mois de grossesse pour constituer mon dossier et tâter le terrain concernant un accouchement naturel à la materité, ce qui a eu lieu finalement puisque ma sf a dû arrêter les AAD)...on discute un peu de tout, je lui demande si ça vaut le coup que je rédige un projet de naissance ou si ce que je demande est déjà la politique de la maison (maternité réputée respectueuse, tout ça), du coup je lui énumère mes demandes, elle était très réceptive, et a été très honnête: elle m'a prévenue que ça dépendrait du personnel présent le jour même, que si je ne prenait pas de péri je serais plus tranquille, et a conclu par un "de toute façon, vous ne serez jamais aussi tranquille que chez vous. Faites le maximum à la maison et venez au dernier moment"...Elle m'a aussi donné les recommandations et ordonnances diverses pour le dépistage de la trisomie 21 et l'injection de rophylac au 6ème mois, et m'a dit mot pour mot "moi je vous donne ça, vous en faites ce que vous voulez hein".Et l'interne vue au 8ème mois, en voyant dans mon dossier que j'avais refusé tout ça, m'a dit "vous avez bien raison, on médicalise bien trop la grossesse maintenant, même quand ce n'est pas nécessaire"...Y a peut-être de l'espoir à entendre ça!

Lisa 17/02/2009 10:43

Etonnant de voir autant de sages-femmes et de médecins qui ont signé le manifeste.