Le pourfendeur des convictions et autres délires

Publié le par Emmanuelle & Betty B.


Pêché sur un forum de discussion entre étudiants sages-femmes. Juin 2008.

Une femme, déjà mère de deux enfants, souhaite devenir sage-femme dans le but avoué d'exercer en libéral pour pratiquer l'accompagnement global et les accouchements à domicile. Elle se pose entre autres cette question, une fois passée au stade d'étudiante :

"Comment mon cerveau va accepter d'apprendre et d'appliquer des pratiques que je ne compte pas pratiquer ensuite ? J ai deja un point de vue bien engagé sur la maniere de pratiquer un accouchement ( ou du moins des protocoles que je ne compte pas mettre en place ) et je crains de bien souvent etre en contradiction avec ce qu'on nous demandera de faire à l école et en stage. "

Suivent quelques posts d'étudiants qui engagent sérieusement la discussion. Et c'est là que le Zorro "gentil administrateur" intervient pour montrer son pouvoir investi de l'ordre moral, et fermer la discussion :

"Mieux vaudrait parfois être aveugle que de lire des choses pareilles. Un peu comme si, il y a 10 ans, j'étais rentré en médecine en disant que je ne vaccinerai jamais personne parce que je suis contre la vaccination. Ce genre de  propos sont purement INACCEPTABLES médicalement. Tous les jours sur cette planète, il y a des gens qui  pensent tout savoir, faire mieux que les autres, et qui par conviction condamnent des patients qu'ils ont entrainé dans leurs délires respectifs : le toubib qui vous soigne par l'imposition des mains, la sage femme qui vous la joue bio à domicile, l'ostéo qui vous explose une méta cervicale ... La santé ne doit pas être confiée à des gens qui ont des convictions, mais à des scientifiques qui doivent respecter des obligations de moyens. Et s'il y a convictions profondes, la science médicale consiste alors à les transformer en faits démontrés et démontrables et pas à les appliquer pour les autres sans le moindre argument.
L'heure est à l'evidence based medicine et pas à l'experience based medicine. Tout ceux qui ne veulent pas l'entendre n'ont rien à faire dans le monde médical
. "

Parfaitement ! Heureusement que le pourfendeur des convictions et des délires est là pour nous sauver. Immobiliser les femmes en couche allongées, les priver de manger et de boire, leur percer la poche des eaux systématiquement, ajouter du synto dans la perfusion sans raison, couper le périnée à 70% (voire 90% dans certaines maternités) des primipares en "prévention",  appuyer comme un sourd sur le ventre pour faire sortir le bébé plus vite, faire des révisions utérines systématiques sans signes cliniques, déclencher sans raison médicale histoire d'organiser le service, couper le cordon tout de suite, séparer le bébé de sa mère pour l'examiner sous toutes les coutures sitôt sorti, tout ça ce sont des pratiques "evidence-based medicine", bétonnées sur le plan scientifique. Vous n'avez qu'à regarder les sites de la HAS et de l'OMS pour vous en convaincre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Betty Boob 28/11/2008 13:40

Aie, floflo, c'est sûr, le BooB est justement fait pour qu'on y repense ... On peut y repenser ensemble si ça t'aide. Ou bien il n'est pas trop tard pour rajouter ces scènes sur ton blog. Ca peut permettre de les évacuer. Ce qu'on garde en soi a tojours une facheuse tendance à repointer le nez au moment où ne s'y attendait plus du tout.

floflo 12/11/2008 23:08

j'ai vecu un "drole" d'accouchement que je décris dans mon blog,et j'y est omis certaines cenes qui me revienne en mémoire!difficile de ne plus y penser...

Julia D 12/11/2008 14:56

Alors vraiment celle là de perle, je la trouve énorme, et tellement révélatrice de l'aveuglement des praticiens de santé de notre pays...Qu'est-ce qu'une médecine qui s'appuie autant sur des dogmes érronés et qui a le culot de prétendre être evidence based ??? Quel culot ! Heureusement que tous nos praticiens ne sont pas comme ça !