L'accouchement ordinaire vu par une dessinatrice de BD

Publié le par Betty Boob


Le BooB fait dans la prose. Elle fait dans le dessin. Certaines dates anniversaires nous appellent, et nous rappellent à leur mauvais souvenir.  Elle a immortalisé la date de la naissance de son premier enfant en images, un an après.  La petite boucherie de l'accouchement ordinaire illustré, c'est sur le blog de SLOuna (en date du 10 septembre 2009) ! Allez vite voir, mais pas avant de vous coucher ...

Commenter cet article

Corina 12/03/2012 17:23


pas mal cet article

Caroline 12/06/2010 20:00



Un autre accouchement en BD. Trop bien illustré! :-)


http://www.melakarnets.com/index.php?2007/04/28



Hélène 23/03/2010 11:43


Et une dernière chose : aux Pays-Bas, 1 maman sur 3 accouche à domicile. Et tout le monde s'en porte trèèès bien ! Justement parce qu'on les laisse vivre et qu'on ne les aide que quand il y a
besoin.

Le jour où l'accouchement sera considéré de la même manière en France... le BOOB disparaîtra !


Hélène 23/03/2010 11:03


Ouh là, oui on est des rétrogrades, on rêve de vivre en pays sous-développés où les mamans et les bébés meurent encore comme des mouches...

... sérieusement, je considère personnellement les progrès de la médecine comme indispensables, bien évidemment. Sauf que parfois, la médecine s'interpose dans des cas où on n'a pas vraiment besoin
d'elle, ou seulement de loin. Et c'est le cas de l'accouchement.
De la surveillance vigilante, oui.
De la surmédicalisation à outrance, non.

Et si je parle comme ça, c'est parce que je suis la première concernée.
La surmédicalisation inutile m'a conduite directement au bloc. A cause d'elle, on oublie que la position allongée sur le dos est la PIRE des positions pour accoucher, que les contractions
provoquées par médicaments ne plaisent pas à Bébé etc etc la liste est longue.
La surmédicalisation a mis ma vie en danger, au lieu de la protéger.
Elle m'a conduite à un endroit où j'avais 4 fois plus de chances de mourir.
Elle m'a ouvert le ventre alors que mon bébé et mon corps étaient tout à fait capables de s'en sortir tous seuls, si on leur en avait laissé l'occasion.

Vive la médecine discrète qui intervient quand je suis en danger.
Et pas celle qui intervient alors que je n'ai pas besoin d'elle, et qui me met en danger.


julie 23/03/2010 01:00


Je me demande pourquoi on essaie de faire évoluer la médecine...c'était tellement mieux avant..laissons faire la sélection naturelle!!!Dites moi c'est un site à la gloire des mères tellement
angoissées qu'elles veulent être dans la maîtrise et la toute puissance!?! Tout les obstétriciens sont des naffreux méchants...accouchons toutes à domiciles...sinon nos enfants seront des
traumatisés!! enfin en tout cas votre site me fait bien rigoler, mais pas dans le sens où vous le voudriez je pense!