Drôles d'anniversaires

Publié le par Betty Boob


Pêché dans " La naissance d'une mère ", de D.N.Stern, N. Bruschweiler-Stern, et A. Freeland, eds Odile Jacob, 1998

Ces trois psychologues nous invitent à découvrir la naissance de la psyché maternelle. Pour illustrer leur propos, ils prennent l'exemple de trois femmes censées représenter des archétypes.

Diane : "  Ces femmes présentent ce que les cliniciens appellent un type d'attachement disqualifiant. Elles sont capables de contempler le panorama de leurs relations familiales, mais en se plaçant à une distance suffisante. Diane en est l'exemple type. C'est elle qui a attendu le cinquième mois de grossesse pour annoncer aux autres qu'elle était enceinte et elle ne l'a sans doute pas cru elle-même avant cette date-là."

Emilie : "A l'inverse, le type d'attachement emmêlé concerne des femmes qui s'implique dans leur expérience maternelle au point de ne plus avoir aucun recul.  [...] Elles ont une relation fusionnelle avec leur mère et auront sans doute le même type de rapport avec leurs enfants.En général, ces femmes ont tendance à se jeter dans leurs relations primaires sans réfléchir. Emilie, qui a immédiatement annoncé à sa famille qu'elle était enceinte, entre dans cette catégorie. "

Marie : "Le troisième type de mère se situe à mi-chemin entre les deux. C'est une femme qui est prête à s'investir entièrement dans sa relation avec son bébé et qui voit sa mère avec modération. Les expériences qu'elle a vécues enfant avec sa mère font resurgir un certain nombre de pensées et de sentiments, mais elle est également capable de prendre du recul et de réfléchir à son expérience de mère et de fille. Ces femmes présentent ce qu'on appelle un type d'attachement autonome. "

Par rapport à Rufo ou Naouri qui ne voient que des mères fusionnelles et abominablement toutes puissantes, il y a un net progrès. D'autres mères sont possibles ! 

Une particularité de ces trois femmes est d'avoir célébré leur anniversaire pendant leur grossesse, à un stade bien avancé. Si nos chers psys en profitent pour analyser leurs archétypes, le BooB a vu autre chose :

Diane, anniversaire célébré avec son mari à la maison : " Aujourd'hui, au bureau, mes collègues m'ont souhaité bon anniversaire, et la secrétaire, Louise, m'a offert un petit cadeau. Il y avait un paquet enveloppé dans du papier de soie sur mon bureau; il contenaint un petit bonnet blanc avec des rubans roses, vraiment adorable. [...] je repense au coup de fil de ma mère aujourd'hui. Elle m'a dit qu'elle m'avait envoyé de l'argent pour mon anniversaire. Cela ne m'a pas étonnée. Je le trouverais au courrier d'aujourd'hui et il faudra que j'achète quelque chose pour le bébé. Comme elle ne savait pas quoi acheter c'est à moi de réfléchir ! "

 

Emilie, avec toute la famille au grand complet à la maison : " J'ai eu de drôles de cadeaux cette année. C'était plus des cadeaux de naissance que des cadeaux d'anniversaire. Barbara m'a évidemment envoyé un cadeau strictement pratique - un tire-lait.  [...] Maman va m'emmener acheter une poussette. "

 

Marie, invitée au restaurant par son mari : " Cela me fait penser au bureau et à la petite fête qu'ils ont organisé en mon honneur aujourd'hui. Quelle différence avec l'an passé ! J'avais dû apporter les croissants moi-même. Cette année, ils m'ont offert un gâteau et un mobile pour le lit du bébé. [...] Je réalise tout à coup que non seulement ma mère, mais mon père et mon frère se dirigent vers nous. "Surprise !", disent-ils à l'unisson pendant que le serveur ajoute une table à la nôtre. Peu à peu je comprends que jacques n'a pas oublié de dossier au bureau et qu'il n'a pas non plus oublié d'appeler mes parents. Lorsque le serveur apporte le chariot des desserts, il est suivi par une poussette avec un gros ruban autour. Ca, c'est l'idée de mes parents. "

Dans ces quelques extraits choisis vous avez tous vu le pot aux roses non ?...

Point commun aux trois récits : on ne sait pas quel est le cadeau d'anniversaire offert par le compagnon. Pourquoi ? Parce que le cadeau n'a pas plu ? Ou bien parce qu'il est du domaine de l'intime ? Mystère.

Par contre, tous les cadeaux mentionnés, offerts par les collègues ou par les parents, sont des cadeaux pour ... le bébé ! Exit la femme. Ces "cadeaux d'anniversaire" devraient être des cadeaux de naissance, offerts après l'accouchement. Comme si devant une femme enceinte de 6 mois tout le monde (sauf peut-être les compagnons ?) se mettait à confondre l'anniversaire et la naissance, la femme et la mère, la mère et le bébé. Paradoxalement, la seule qui en fait la remarque est Emilie, pourtant archétype de la mère fusionnelle.

Quand certains psys avancent la théorie de l'identification de la mère à son bébé, ne faudrait-il pas plutôt comprendre que c'est la société qui pousse à cet amalgame ? Devenir mère sans se perdre en tant que femme dans le labyrinthe de notre culture, vaste programme.

Commenter cet article

Cécilia 26/03/2010 12:48


Oh oh oh comme c'est drole et tellement vrai !

Enceinte depuis septembre, j'ai eu droit a Noel et mon anniversaire durant cette grossesse... Pour Noel je n'etais qu'a 3 mois de grossesse, j'ai donc crié sur tout les toits et a qui voulait
l'entendre que le bébé n'etant pas la et pas encore pret d'arriver, je souhaitais qu'on pense a MOI et pas a lui, qu'il aurait bien asser de noel, d'anniversaire et surtout de cadeaux de naissance
pour que je puisse en profiter encore une fois :p

Resultat j'ai ete ecouté par ma famille, j'avais demandé un bola, seul cadeau en rapport avec la grossesse. Mon ami a ete moins directif pour sa famille et nous avons eu droit a une garde robe en
6/9 mois et un set "assiette+verre+couverts" pour bebe. Sachant qu'on ne savait pas si c'etait une fille ou un garcon et que c'est un peu "orienté" comme decor et que bébé n'etant pas encore né, il
a bien le temps de manger avec une cuillere et dans une assiette... Enfin passons.

Pour mon anniversaire, pareil je crois que j'avais tellement martelé ca pour noel, que les gens n'ont pas tenté pour l'anniversaire, et donc que des cadeaux pour moi :) enfin presque puisque
parfois c'etait des vetements, suffisament larges pour que j'y mette mon cul et mon ventre...

Mon homme me connait et m'a fait des cadeaux qui m'ont fait extremement plaisir :)

Mais il est clair que la femme, l'individu que nous etions "avant" la grossesse disparait. Nous devenons alors "domaine publique" tout d'abord : tout le monde a le droit de tripoter un ventre
qu'avant personne n'aurait osé palper, ensuite nous perdons notre "individualité" pour n'etre plus que le ventre "gestationnaire", d'ailleur beaucoup de futures mamans remarqueront l'habituel
bonjour des amis/famille/autre qui se transforme en "comment va le bebe ?" Et nous ? ca interesse quelqu'un ou pas ? non, ca n'interesse personne puisque nous ne sommes plus que la future maman qui
porte le BEBE !

Bref, c'est tres enervant, mais apres ca viendrait peut etre de ma relation avec ma mere, qui sait :p


helene 04/11/2009 16:08


Bjr, je n'étais pas enceintes pdt mes anniversaires lors de mes deux grossesse, mais je pense que j'aurais mal pris, de recevoir des cadeaux pour le BB. C'est comme si on offrais un cadeaux a mon
fils ou ma fille le jour de l'anniversaire de l'autre. Ca n'as pas de sens!


clarinette 04/11/2009 13:09


je ne me rapelle pas du tout des cadeaux que j'ai recu pour mon anniversaire il y a 8 and bientot...je suis de novembre et mon fils de decembre, je suppose que si aucun ne m'a marqué c'est qu'ils
n'etaient pas pour moi...ah oui oui ma mere aussi m'a emmenée acheter une poussette...mais elle aurait fait de meme si ca n'avait pas été mon anniversaire donc ...bizarre en effet que les gens
confondent la mere et le bébé...


irina 03/11/2009 10:30


Après, dans ces cas-là, il faut s'affirmer, moi je ne parlais pas beaucoup de ma grossesse, ça se résumait à "oui, ça va, le bébé bouge, je me traîne.", des fois des réponses assez laconiques sur
l'avancement de la chambre et c'est tout.
En me montrant assez tranchante sur ce point, les gens repartent vite à leur place.
Je n'aime pas l'idée de passer mon temps à parler de mon ventre, je trouve qu'il ne s'y passe pas tant de choses que ça et qu'on a vite fait le tour, du moins le tour des choses qui regardent les
gens, il faut savoir protéger son initimité.
Et pour les questions lorsqu'on se balade, rien ne vaut déjà le t-shirt marqué "c'est pour ...." ^^


mebahel 02/11/2009 21:45


Dans le même ordre d'idée, quand une femmee st enceinte elle n'existe plus en tant qu'individue dotée d'un cerveau adulte normal, capable d'intégrer et de parler de...je sais pas moi.. les
nouvelles du monde, un bouquin, .. autre chose que ce qui se passe dans son ventre.
Elle devient un récipient pour qqch de plus important qu'elle.
Je penche en effet pour cette pression du social à ne considérer une femme que du côté de son destin biologique, et je trouve que ca s'accentue depuis mettons une petite dizaine d'années.