Solution radicale à tous les maux : supprimons les enfants

Publié le par Betty Boob


Pêché dans Libération du 6 avril 2009 : " Yves Cochet pour la grève du troisième ventre " :

" Le député des Verts Yves Cochet a profité, samedi, d’un colloque de la revue de la décroissance Entropia, à Paris, pour apporter une solution surprenante à l’actuelle crise économique et écologique.

Selon lui, un enfant européen ayant «un coût écologique comparable à 620 trajets Paris-New York», il faudrait faire voter une directive baptisée «grève du troisième ventre» qui inverserait l’échelle des prestations familiales.

En d’autres termes, dissuader financièrement les familles qui envisageraient de concevoir un trop-plein d’enfants. «Aujourd’hui, plus on a d’enfants, plus on touche. Je propose qu’une famille continue de percevoir des aides pour les deux premiers enfants, mais que ces aides diminuent sensiblement à partir du troisième», a déclaré le député devant les 150 participants des milieux écologistes et altermondialistes."

Allez, encore un petit effort et on aura l'impression d'être en Chine :-(((

Si même un député écolo est convaincu que les enfants occidentaux ne sont plus que des biens-objets-cibles de consommation. Quelle tristesse. Dans la série des mesures autoritaires - mais, comme c'est curieux, pas à l'encontre des mêmes personnes - : interdire toute publicité de tous les produits pour bébés, arrêtez les gadgets électriques ou électroniques complètement idiots, arrêter de les gaver de produits industriels, passer aux couches lavables (dont on peut se resservir pour le bébé suivant), etc.... Bref, ne pas faire comme la rédactrice du BooB : ne pas partir à l'autre bout du monde fusse pour un mois avec 50 kg de bagages pour un p'tit bout de 6 mois :-( Et on ne rigole pas ;-)))

Mais le vrai problème des pays européens n'est-il pas plutôt la dénatalité ?


Pour la campagne aux élections européennes on trouve cette carte postale qui pose la question : "Comment concilier vie familiale et professionnelle ?"

Il serait difficile de pousser la chosification plus loin : la mère réduite à un ordinateur, le bébé réduit à un biberon.... L'image est choc, mais elle risque de ne pas avoir l'effet escompté.

D'ailleurs ça n'a pas loupé, une galloise appartenant sans doute à l'équipe féminine de rugby, pilier au moins, a répondu :

" Empoisonnez votre bébé !
L'allaitement au biberon augmente les risque de gastro-entérite et la mortalité infantile. De cette manière vous augmentez vos chances de retourner au travail
."

Tant qu'elle y est, elle peut aussi préconiser de préparer tous les biberons une semaine à l'avance et de les stocker en plein soleil ...

Plus soft, la solution qui satisferait à la fois Yves Cochet et cette dame anglaise serait tout simplement de créer des jardins d'enfants privés tout en supprimant les crèches et la maternelle. Dans 5 à 10 ans nous nous retrouverions avec le taux de natalité de l'Allemagne ou de l'Italie. Mais cette idée a déjà germé dans certains esprits si je ne m'abuse ?

Commenter cet article

Betty Boob 26/04/2009 16:41

Trois remarques.1. Ce n'est pas parce que les pays Occident vont diminuer leur natalité que cela résoudra les problèmes de surpopulation ailleurs. Ce n'est pas un système de vases communiquants.2. On peut supposer comme assez raisonnable d'avoir un taux de fécondité proche du seuil de renouvellement de la population dans les pays occidentaux. Ce taux est de 2.1. En France le taux de fécondité était de 2 en 2008. Mais c'est une moyenne. Comme certaines personnes n'ont que 1 enfant, ou pas d'enfant, il faut bien que d'autres en est 3 ou 4 pour rééquilibrer. La suggestion de Yves Cochet reviendrait donc à pénaliser les couples qui permettetn de compenser d'autres couples qui eux n'ont pas d'enfant ou un seul. 3. On peut toujours discuter, faut-il renouveler la population en France ? L'Espagne, l'Italie, et l'Allemagne, s'inquiètent de leur taux de fécondité très en dessous du seuil de renouvellement. Pas assez de jeunes dans un pays, ça pose d'autres problèmes, sociaux, économiques, et probablement de pollution en CO2 aussi.

Thorn 23/04/2009 02:54

> Allez, encore un petit effort et on aura l'impression d'être en Chine :-(((> [..]> Mais le vrai problème des pays européens n'est-il pas plutôt la dénatalité ?La surpopulation est un problème qui concerne le monde, et pas que la Chine. En prendre conscience dans les populations contenant le plus de consomateurs et de pollueurs peut diminuer les dégats et éviter que ce ne soient encore une fois les plus défavorisés qui en patissent les premiers.> Dans la série des mesures autoritaires - mais, comme c'est curieux, pas à l'encontre des mêmes personnes - : interdire toute publicité de tous les produits pour bébés, arrêtez les gadgets électriques ou électroniques complètement idiots, arrêter de les gaver de produits industriels, passer aux couches lavables (dont on peut se resservir pour le bébé suivant), etc....Je ne doute pas qu'Yves Cochet ait fait pas mal d'autres suggestions... qui comme c'est curieux ont été bien moins relayées...Le buzz fait autour de cette idée m'étonne autant que votre titre :> Solution radicale à tous les maux : supprimons les enfantsJe trouve très différent de décider de moins subventionner les familles nombreuses et d'interdire de faire des enfants.

virginie 14/04/2009 07:59

bonjourje dirais simplement quel con ce Cochet ! mais il y a pire quand je lis les commentaires des internautes sur le site de Libé, et oui certains y pensent un monde meilleur est à nos portes moins de bébé = meilleure qualité de vie pour tous si si puisqu'on vous le dit ! mais qui va consommer alors les produits "merde in china" ? moins de bébé = moins de consommation, cruel dilemne ... Virginie