Liaisons dangereuses entre une pilule et un pamplemousse

Publié le par Betty B.


Pêché sur le site de sfmp.net, revue de presse de Laurent Frichet. Lire aussi ici.


" Alerte sur « les interactions dangereuses entre le pamplemousse et certains médicaments »

Le Parisien se penche sur une étude qui vient de paraître dans le Lancet, sur une Américaine de 42 ans qui s’était vu prescrire par son nutritionniste chaque jour un pamplemousse pour son petit-déjeuner. « Une recommandation apparemment anodine qui a pourtant bien failli lui coûter une jambe », note le quotidien. Le journal explique en effet que « son pamplemousse du matin aurait contribué à la formation d’un gros caillot sanguin dans sa jambe gauche, avec risque de gangrène ». Le Parisien relaie ainsi cette /« alerte sur les interactions dangereuses – mais méconnues du grand public – entre le pamplemousse et certains médicaments ». Le quotidien précise que « deux classes de médicaments sont concernées. D’abord ceux utilisés pour lutter contre les hypercholestérolémies et faire baisser le taux de cholestérol dans le sang, avec la simvastatine et l’atorvastatine », ainsi que les «immunosuppresseurs préconisés dans les rejets de greffes (tacrolimus, ciclosporine) ». Le journal cite l’Afssaps, qui rappelle notamment qu’«un jus de pamplemousse pris en même temps que la simvastatine peut multiplier par 15 l’absorption du médicament, ce qui revient à prendre en une fois la dose de deux semaines, et provoquer des atteintes musculaires graves ».  Le Parisien indique que dans le cas de cette Américaine, « il s’agissait d’oestrogènes pris sous forme de pilule contraceptive. Même si les tests ont mis en évidence, chez elle, la présence d’une anomalie génétique prédisposant la formation de caillots, les médecins estiment que la consommation de cet agrume a joué un rôle négatif
». "

Conclusion Boobesque : chez les femmes prédisposées génétiquement à la formation de caillots et ayant un régime alimentaire sain incluant les agrumes, les pilules contraceptives à base d'oestrogène sont dangereuses !

(NB : les effets négatifs sur la circulation sanguine des pilules contraceptives sont archiconnus .... conclure que c'est le pamplemousse qui est dangereux, c'est vraiment marcher sur la tête, mettre la charrue avant les boeufs, ou retourner le monde à l'envers.)

Commenter cet article

LaMarguerite 03/09/2012 02:00


Hello ! Tombée sur ce super blog par hasard (dommage qu'il n'y ait pas de publis après 2009 d'ailleurs).


Et c'est hyper marrant, cette histoire d'interaction dangereuse avec le pamplemousse ressort actuellement... Je sens un bon vieux nanar pour bientôt "l'attaque du pamplemousse tueur" ou un truc
du genre ;)

Betty BooB 13/04/2009 19:24

Alors la Karen, chapeau, la remarque qui tape pile poil où il faut ! Sans rire, j'ai oublié de préciser peut-être que beaucoup de gynécos conseillent d'éviter la pilule aux femmes qui ont des problèmes de circulation, et que bien sur il y a d'autres moyens de contraception. Chacun avec ses avantages et ses inconvénients, plus ou moins bien supportés selon chacune, mais répétons-le, il n'y pas que la pilules ni que les hormones.

Karen 13/04/2009 10:13

Eradiquons ce fléaux de notre planète !!!!!!! Arrachons tous les pamplemoussiers !!!!!!!!!

Marie Courdent 12/04/2009 21:47

Si vous cherchez sur internet, vous aurez confirmation que le jus de pamplemousse potentialise l'effet de certains médicaments. C'est ainsi qu'il était contre-indiqué aux bébés qui régurgitaient et qui prenaient du Prépulsid ° (médicament dont les indications ont fortement diminuées), qu'il fait partie de la liste des produits incompatibles avec la bromocriptine prescrite pour arrêter la montée laiteuse (CHR Lille) Le pamplemousse est donc à éviter avec certaines statines ou hypocholestérolémiants, anticoagulants oraux, tranquillisants, somnifères, antibiotiques, etc. Il faut poser la question au médecin ou au pharmacien ! MC

pluchette 11/04/2009 22:16

Ah non !! Karen !!là, tu touches aux profits des labos pas envisageable... de toutes façons, ce sont eux qui tirent les ficelles puisque ce sont eux qui assurent la "formation continue"bon, en plus, c'est une approximation ce *15...et ces médocs sont administrés avec des posologies très précises si je ne m'abuse... sinon, j'adore ton texte style SMS, tellement véridique chez les doctissimettes...