On écrit au BooB : "Mère amère"

Publié le par Stéphanie & Betty B.



Elle aime à le dire en poésie :




De mère amère, laisse-moi te dire les maux...

Tu sors de chez ton gynéco, Dieu le Père
On doit te déclencher, t'es à deux semaines du terme
Pour bien accélérer les choses, et à tout hasard
Toucher, décollement des membranes et tout l'bazard

Contractions à la minute mais faux travail
Deux allers-retours, trois heures de monito plus tard
Sur le sol de ta cuisine, la flaque, le Graal
Qui te pousse à te précipiter à l'hôpital

De mère à mère, laisse-moi te dire combien c'est chaud

On t'infantilisera immobilisée
On te traitera sans aucun respect
On te dira jusqu'aux cuisses comment écarter

Et toi, en bonne femme occidentale,
Tu trouveras cela normal,
Jusqu'au vagin écorché, tu trouveras tout banal
L'épisio, passage obligé, c'est écrit dans 9mois
Combien de chiennes, les vétos coupent comme ça ?

Tu voudras allaiter, c'est bien, c'est ton choix
Au bout de dix jours grâce au pédiatre tu connaitras
Toutes les marques de lait, de Guigoz à Milupa
Faut l'habituer tôt
Tu reprends le boulot dans deux mois

De mères amères, laisse-moi te dire les mots

T'es pas une mauvaise mère, on t'a juste menti
On t'a promis les plus beaux mois de ta vie
Tu en ressors hagarde, blessée, meurtrie
C'est pas toi, c'est le système occidental
Enfin, surtout en France, et surtout à l'hôpital

De mère à mère, laisse-moi te le dire haut

T'es pas incapable, t'es juste pas informée
Et si toi tu l'es, eux ne le sont pas
Et s'ils le sont, ils jouent la mauvaise foi
Ce sont des médecins, tu sais, mais bats-toi

Car mère amère tu sens... Ce qu'ils ne savent pas


Néroli


 

Publié dans On écrit au BooB

Commenter cet article

La mauvaise mère 13/02/2009 21:55

Avant, l'accouchement était une histoire de femme. Un peu réducteur...Maintenant, une histoire d'hommes de science. Un peu réducteur aussi...Cela deviendra peut-être un jour simplement une histoire d'amour...

benoite 10/02/2009 15:48

Tout à fait d'accord: ils arriveraient à nous faire croire qu'on n'est pas capable d'accoucher, tout ça parce que EUX n'ont pas été capables de faire leur boulot correctement.La seule solution: s'informer et se battre.

aliceane 02/02/2009 14:11

ce poème dit très bien les choses, merci pour ce beau résumé ;)

Maud 02/02/2009 06:58

Wouaw, ce poème m'a remuée et m'arrache les larmes. Il décrit tout cela avec les mots qu'il faut, bravo à Néroli, vraiment bravo !