Le comble de la mauvaise foi

Publié le par Delphine & Betty B.


Pêché dans un best-seller mondial sur l'éducation écrit par F. Dodson, "Tout se joue avant six ans" :

" Les gens disent : 'Donner le sein, c'est suivre la nature.' Remarque qui selon moi est à peu près aussi censée que de dire : 'Si Dieu avait voulu que les hommes volent, il leur aurait donné des ailes.'

La querelle peut être réglée par cette seule affirmation. Il n'existe abslument aucune preuve scientifique qu'une des deux méthodes soit plus bénéfique que l'autre pour les enfants, tant sur le plan physique que psychologique
. "

Un tel manque de pragmatisme chez un anglo-saxon, et une telle mauvaise foi, choking ... Quoi qu'il en dise, les hommes ne "volent" pas, du moins pas comme les oiseaux. Quoi qu'il en dise, le lait maternisé est loin d'avoir la composition du lait maternel, encore moins ses variations de composition, ni ses goûts. Quoi qu'il en dise, sur le plan "physique" le lait maternel est  en général meilleur que le lait maternisé, car malgré tout ses talents l'homme ne fait pas mieux, ni même aussi bien. Pas besoin de tomber dans le retour à la nature, restons pragmatique. Sur le plan psychologique, je ne m'avancerais pas, on a trop vite vite fait de tomber dans la chausse-trape de la confusion entre l'allaitement, l'attachement, et l'affection, cette dernière étant un talent typiquement humain dans laquelle les pensées ont autant à faire que le "physique".
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Isabelle 07/01/2009 00:45

au fait on dit lait artificiel maintenant pour éviter ce type de confusion avec le lait maternel !!bizzzzzNB :j'adore tjs autant tes commentaires !!!