Le comble de la prophylaxie

Publié le par Delphine & Betty B.


Pêché sur le site http://objectif6mois.free.fr/ :

Dialogue entre une mère dont le bébé vient d'être opéré et une infirmière :

- Infirmière : Quel lait faut-il lui donner ?
- Mère : Ben, le mien !
- Infirmière : Ah bon, vous allaitez encore ? Mais elle ne prend pas le biberon alors ?
- Mère : Je ne sais pas, elle n'en a jamais eu.
- Infirmière : Mais il faudrait l'habituer quand même ?
- Mère : Ah, et pourquoi ?
- Infirmière : Ben, si il vous arrive quelque chose... Il faudrait qu'elle sache faire !

A court d'argument, l'infirmière a franchi le comble de la prophylaxie à Mach 4 : sevrer le bébé au cas où il arriverait quelque chose à sa mère ! En poussant un chouia, on pourrait aussi transplanter tous les foetus dans un utérus artificiel dès le 4e mois de grossesse ... au cas où il arriverait quelque chose à la mère.

(PS: ceci dit, certaines mères préparent des biberons avec leur lait, pour la crèche ou la nounou. Les deux ne sont pas incompatibles).

Commenter cet article

Galeiliante 04/01/2009 19:08

ouais, faudrais l'habituer au biberons au cas ou maman meurt. c'est pas du tout angoissant comme idée.non hein!Si un drame arrive, malheureusement, ben le bébé va bien réussir a s'en sortir pour le biberons.ami de la phrase débile bonjour