Breaking news : les SF deviennent des travailleurs sociaux

Publié le par Chantal & Betty B.


Pêché sur le site www.elleraconte.com, "Qu'est-ce que l'entretien individuel au 4e mois de grossesse" :

Article écrit par une internaute :-((( :


"Un nouvel examen est prévu pendant la grossesse : c'est l'entretien individuel au quatrième mois de grossesse. Cet entretien fait partie de la préparation à la naissance du futur bébé. Il peut être fait en couple ou seule dans un but de prévention précoce pour la future maman afin de pouvoir déclencher des aides si nécessaires.

Autour du quatrième mois de grossesse, un travailleur social va donc s'entretenir avec la future maman ou les futurs parents afin de se renseigner sur le contexte de vie dans lequel bébé va naître à savoir comment est vécue la grossesse, comment bébé va-t-il être gardé, qu'est-ce qui va être mis en place pour ce bébé dans sa vie future.
Le travailleur social a pour but dans cet entretien d'informer les futurs parents sur les aides mises en place pour eux, leurs droits, de répondre à leurs questions et besoins.

Il est aussi là pour détecter tout risque d'insécurité physique ou psychique pour la vie future de bébé mais ce travailleur social n'est en aucun cas là pour juger mais seulement pour trouver des solutions : c'est pourquoi il ne faut pas hésiter à se renseigner et à exprimer ses moindres craintes ou son bonheur face à cette grossesse
."


Erreur 1 :  ce sont les sages-femmes ou les gynobs qui font cet entretien. Et justement, ils ne veulent pas se transformer en travailleurs sociaux, c'est pas le même boulot.

Erreur 2 : ce n'est pas un examen, c'est une conversation. Pourquoi pas un examen d'entrée à la maternité tant qu'on y est.

Erreur 3 : le but premier de cet entretien c'est l'INFORMATION et éventuellement le début de mise en place du projet de naissance. En deuxième intention il peut servir à mettre en lumières des problèmes, mais il n'est en aucun cas réservé aux femmes qui ont des difficultés. Si vous allez très bien il est aussi pour vous, histoire de mettre au clair quels sont vos désiratas par rapport à ce qui se pratique dans la maternité.

C'est pas encore demain la veille que les femmes vont avoir l'occasion de se prendre en main et dire ce qu'elles veulent, et ce qu'elles ne veulent pas. Si même des femmes détournent une initiative positive en assistanat au point de transformer les sages-femmes en travailleurs sociaux, c'est à désespérer.

Commenter cet article