Se faire sauter au Paradis

Publié le par Catherine & Betty B.


Pêché dans "The Mother Lode of Pain", par Darshak Sanghavi, pédiatre :

Traduction de la version anglaise :

" Ina May Gaskin (sage-femme américaine) croît que la fibre nerveuse qui peuple en abondance le canal de la naissance peut donner du plaisir comme de la douleur. En fait, elle rapporte qu'un quart de ses patientes lui a dit avoir expérimenté le plus intense orgasme de leur vie pendant l'accouchement. Et là, je comprends la justification moderne de Gaskin pour les douleurs du travail. Selon elle, les femmes devraient expérimenter la pire des douleurs de leur vie dans l'espoir d'y rencontrer le plus grand plaisir.

C'est une intéressante variation laïque du récit religieux où la souffrance insupportable se transmute en joie sans limites - comme si l'on croyait que la brutale crucifixion du Christ amenait à l'ouverture des portes du Paradis, ou, d'ailleurs, comme si en se faisant sauter avec des bombes suicidaires les hommes étaient immédiatement transportés dans un Paradis de vierges ."

Voilà surtout une intéressante variation médicale du récit religieux qui affirme que les femmes, toutes les femmes, doivent accoucher dans la souffrance pour purger le péché originel. Il y croit tellement qu'il ne lui vient pas à l'idée un seul quart de seconde que si, mais si monsieur, certaines femmes (veinardes !) éprouvent du plaisir en accouchant. Un plaisir brut de pomme, qui n'a aucun besoin de transmuter quoi que ce soit. On parie qu'il est jaloux ?


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article