Orgiaque

Publié le par Betty Boob


(Attrapé en 2008)

Participant à une conférence, une femme "nini" (ni médecin ni pharmacien)  a l'insigne  honneur d'être admise dans l'internat d'une grande université française : un lieu de repos pour les internes avec cafétéria, coin salon, cantine. La vétusté du lieu n'est pas une surprise, mais les peintures qui ornent les murs si : des dessins pornographiques et  scatologiques, parfois psychédéliques, partout, avec quelques taches marrons douteuses. Elle se tait prudemment, mais d'autres parlent. Un tel décor délie les langues. Un médecin raconte qu'à la suite d'une semaine de détente au ski d'un groupe d'étudiants en médecine, une interne avait été atteinte d'une forme de méningite rare et contagieuse. Aussitôt enquête avait été menée pour prévenir les partenaires éventuels. Il s'était vite avéré qu'elle ne se souvenait plus de tous ses partenaires, et que cela était le cas de la quasi totalité des participants à cette semaine de ski ! Du coup tout le monde a du faire les examens. Confirmé par un pharmacien : les "détentes" des internes en médecine ont la réputation d'être "orgiaques".

Ils s'éclatent nos jeunes futurs médecins ! Mais est-ce qu'on leur a dit que la majorité des patients n'ont pas la dodoche ou la foufoune aussi pétaradante et exhibitionniste ? Pas sûr ...


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article