Et pour quelques minutes de plus

Publié le par Emmanuelle & Betty B.


Pêché dans le top des maternités, commentaire mécontent sur une maternité parisienne, 2008 :

"Sage-femme extrêment pressée et désagréable, péridurale imposée, aucune explication sur le contenu de la perfusion (pourquoi ne poserait-on pas la question ?) ni sur le déroulement des choses; attachée à la table par la perfusion, le monitoring, la péridurale, le brassard pour la tension, et le capteur au bout du doigt ... on ne peut pas bouger d'un pouce et je me suis fait "gronder" pour être polie quand, au bout de 4 à 5 heures, j'ai demandé à bouger un peu ! Au moment de pousser, ça allait assez bien malgré une péridurale qui ne fonctionnait pas d'un côté, mais j'ai eu droit à l'épisiotomie (dixit la SF "sinon, ça aurait duré 10 min de plus") ".

Une cicatrice indélébile dans sa partie la plus intime pour ... 10 minutes ...  que cette sage-femme pressée a finalement passé à recoudre son oeuvre (si ce n'est plus). Les écoles de sages-femmes consacrent-elles un cours à l'absurdité ?


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dd45 22/06/2008 21:41

Je n'ai pas accouché en région parisienne mais c'était le même cirque... Cette dame aurait même pu rajouter l'interdiction de boire et de manger que l'on nous impose également...Ayant eu un déclenchement mon accouchement a duré 36 heures... pour me consoler je me dis qu'au moins çà m'a permis de perdre 7 kilos!!!!