Surtout ne me dites rien

Publié le par Betty Boob


Pêché sur le site de magicmaman, article de Lucile Vagner, psychologue : "Alors c'est pour quand ? et les autres questions qui agacent ..."

"Troisième trimestre : votre grossesse ne peut plus échapper à personne ! Et si cela permet parfois qu’un gentleman vous cède la place dans le bus ou dans une file d’attente, cela vous vaut également nombre de réflexions et de questions pas toujours adroites, et quelque peu répétitives. [...] Comment échapper à cette avalanche de commentaires ? L’humour permet souvent de dédramatiser, le fait de rappeler qu’aucune grossesse n’est semblable à une autre également. Et si la personne insiste pour vous raconter par le menu les suites de son épisiotomie, autorisez-vous à opposer un refus aussi poli que ferme : « Je suis sûre que vous comprendrez que je n’aie pas envie de tout savoir dès maintenant ! »."

C'est quand même pas faux, surtout le  "Alors t'as pas encore accouché ?" -- "Si, c'est un ballon de baudruche sous ma robe.". Et oui, seulement pour certains "détails", comme l'épisiotomie par exemple, c'est pas plus bête de savoir AVANT qu'en préventif elle ne sert à rien, qu'on peut la refuser, et que des complications peuvent se produire. Quand quelques mois plus tard certaines femmes ont encore une cicatrice en chou-fleur ou des douleurs en dessous (indurations, abcès, et autres gâteries), et bien c'est trop tard. Vous étiez bien rassurée ? Vous planiez sur votre petit nuage ? Il ne fallait surtout pas y penser avant pour ne pas avoir peur ? Too late ... Le petit nuage est tombé dans le puit. Dommage.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article