Autorité fait loi

Publié le par Paula & Betty B.


(Secret de 2008)

Une jeune femme mère de trois enfants arrive à la maternité en plein travail pour mettre au monde son quatrième bébé. La sage-femme l'accueille en lui demandant de se déshabiller. La dame répond qu'elle a froid et ne se dévêtira pas. Puis la sage-femme lui demande de s'allonger sur la table d'accouchement pour poser le monito et la perfusion. La jeune femme lui indique qu'elle a rédigé un projet de naissance, qu'elle va le lui détailler, et qu'en attendant elle ne souhaite pas de perfusion. La sage-femme lui répond :  "Ecoutez madame c'est obligatoire, c'est une nouvelle loi, je n'y peux rien".

A propos de loi, il n'y en aurait pas une contre les gens qui profèrent des mensonges éhontés ?

Mais cette femme-là s'était bien informée avant de venir, et pour une fois l'histoire se termine bien :

Elle répond à la sage-femme :  "Ecoutez madame, j'ai réfléchi et rédigé un projet de naissance dont j'ai discuté avec M. XY le gynobs de votre maternité qui est d'accord avec notre projet de naissance". La sage-femme ne répond rien, pose le monito, et sort. Elle revient, en ayant visiblement lu le projet de naissance dans le dossier ou discuté avec un médecin  : "Bon ok, je vous pose juste une voie d'entrée". Puis la maman questionne :  "Le monito montre que mon bébé va bien n'est-ce pas ?". La sage-femme lui répond : "Oui madame il va parfaitement bien". La dame poursuit :  "Alors merci de le débrancher maintenant, ça suffira". La sage-femme surprise : "Puisque c'est comme ça, je vous fait signer une décharge". -- "Pas de problème, et puis je souhaite aussi que mon bébé reste avec moi après la naissance. Il n'aura pas besoin de bain ni de collyre, et pour le poids, la mesure et les vaccins ça attendra plus tard. "

Peu de temps après il y a eu un changement de garde. La nouvelle sage-femme a non seulement pris connaissance de ce que la jeune femme souhaitait, mais l'a aussi chaleureusement soutenue dans son projet. Elle a pu être entièrement libre lors de la naissance de son enfant et garder son bébé en continu avec elle jusqu'à la sortie de la maternité trois heures après. Allez, un boob d'honneur à la seconde sage-femme !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article